The origin of most diseases appears mysterious. Consequently, treatments cannot be directed against the cause, but are only symptomatic or palliative. Treatment is often disappointing and many illnesses are considered as uncurable or incurable. 
Why do the mechanisms remain unexplained? 
Partly because most doctors and researchers are excessively specialized and they only consider a single facet of a pathological state, which in fact possesses many other aspects. A larger vision, using the date provided by all branches of medicine and biology, allows a much deeper analysis and results in a plausible conception of the physiopathology of different diseases. 

Favouring hereditary factors, named susceptibility genes, are present but not sufficient. The intervention of environmental factor is necessary. In many cases most factors can be eliminated (radiation, chemical products, tobacco and other toxic substances, medication, allergens, viruses) and two suspects are retained : bacteria and food. 
A great number of bacterial and alimentary macromolecules are able to penetrate the human organism and modern food is mainly responsible for this phenomenon. 
Human enzymes and mucines are adapted to prehistoric food, but not to modern food which is very distant. The principal changes are the following : 
* Consumption of animal milks and their derivatives 
* Ingestion of muted and cooked cereals 
* Absorption of many over cooked products 
* Utilisation of hot extracted vegetal oils 
* Presence of numerous chemical additives 
* Partial deficit for some minerals and vitamins 

Modern food appears as the first cause of many unexplained diseases.It provokes three modifications in an essential organ, the small bowel : 
1) Some aliments are incompletely degraded, for the digestive enzymes are not adapted to their structure. The consequence is an excess of alimentary macromolecules. 
2) Gut flora is altered and turns into a putrefaction flora, with proliferation of some dangerous bacteria. The metabolism, the death or the destruction by an immune response of these bacteria release an excess of bacterial macromolecules. 
3) This abnormal intestinal content is agressive towards the gut mucosa, which is fragile, because it is very extensive (100 square meters) and very thin (1/40 of millimeter). The gut barrier becomes too permeable. 

Stresses aggravate the small bowel hyperpermeability, for they induce a gamma interferon secretion. This mediator binds to gut mucosa epithelial cells, leading to a spacing between these cells. 

Later on, some bacterial and alimentary macromolecules arrive in blood circulation. The composition of these molecules varies according to individuals, for it is conditioned by variations in gut flora, alimentary habits and efficacy of enzymes which cut proteins, lipids and glucids at different sites. According to their structure, these molecules will have an affinity for various types of cells and tissues. They can provoke three categories of pathology : 
1) The peptides are going to bind with HLA molecules, which present these peptides to T cells. These lymphocytes are unable to recognize a whole agressor : bacterium, virus ou protein. Their little membrane receptors only allow the recognition of relatively small peptides, and these peptides must be associated with HLA molecules. Activated T cells induce an immune response directed against the cells which express the peptide. The consequence will be an autoimmune disease : 
* Rheumatoid arthritis (Proteus mirabilis peptide in synovial and chondral cells, coupled with HLA-DR4 or HLA-DR1). 
* Ankylosing spondylitis (Klebsiella pneumoniae peptide in enthesis, coupled with HLA-B27). 
* Grave's disease (Yersinia enterocolitica peptide in thyroid epithelial cells, coupled with HLA-DR3). 
* Coeliac disease (gluten gliadine peptide in small bowel mucosa epithelial cells, coupled with HLA-DR53 ou HLA-DQ2) and so on ...
2) The non peptidic molecules essentially include bacterial ADN, bacterial lipopolysaccharides, products of Maillard's reaction, isomeres of proteins, lipids and glucids. These substances are poorly recognized or not recognized by lymphocytes and do not stimulate an immune response. But they may settle in extracellular medium, they may block some membrane receptors and they may accumulate in cytoplasm and nucleus of cells. The outcome is a "clutter" pathology : 
* Maturity onset diabetes mellitus (cluttering of endocrine pancreas, muscles and adipose tissue) 
* Fibromyalgia (cluttering of molecules, tenders and brain) 
* Arthrosis (cluttering of chondral cells) 
cancers (cluttering provoking some genetic alterations which transform a normal cell into a malignant cell) and so on ...
3) The human organism attempts to evaluate these nocious wastes. The macromolecules which are unbreakable by enzymes, remain whole. They must be carried by macrophages and neutrophils, escorted by lymphocytes, from blood circulation to the outside, through various tissues. The tissues infiltrated by leukocytes become inflammed and the chronic inflammation leads to the elimination pathology : 
* Through the skin : acnea, psoriasis 
* Through the colon : irritable bowel, Crohn's disease 
* Through the bronchia : bronchitis, asthma 
* Through the mucosa of ORL sphera : recurrent infections, hay fever, Behçet's disease and so on ... 

The logical treatment of all quoted diseases is the return to an ancestral diet, close to that practiced by prehistoric men : 
* Suppression of animal milks and their derivatives 
* Suppression of cereals, except rice which has never muted 
* Consumption of products, either crude, or cooked at a temperature lower than 110°C 
* Use of oils obtained by first pression, at cold temperature 
* Preference for biological aliments 
* Supplementation with physiological quantities of minerals and vitamins.

In practice, this diet is very often and very intensely efficient. To show some examples, it considerably improves or leads to a complete remission : 
1) Among autoimmune diseases : 
* 80 % of patients in rheumatoid arthritis 
* 95 % in ankylosing spondylitis 
* 80 % in psoriatic rheumatism 
* 70 % in Sjögren's syndrome 
2) Among cluttering diseases : 
* 75 % of patients in maturity onset diabetes mellitus 
* 80 % in fibromyalgia 
* 75 % in arthrosis 
And an evident preventive effect on cancer (except skin tumors) : only one case occurred among 1000 subjects who practiced the ancestral diet since a mean of 5 years (the expected number was 18 cases). 
3) Among elimination diseases : 
* 99 % of patients in acnea 
* 99 % in irritable bowel 
* 97 % in Crohn's disease 
* 90 % in asthma 
* 99 % in hay fever     

The hypotoxic diet often cures a disease, but cannot repair some definitive lesions : articular deformations in rheumatoid arthritis, destruction of lachrymal and salivary glands in Sjögren's disease, scars in acnea, stenosis, abcess, fistula or fissure in Crohn's disease, and so on... Chronic bronchitis is curable, but not bronchectasia, for the elastic tissue of bronchia is distented. Therefore, it is essential to start the nutritional change as soon as possible.

 

links: 

http://seignaletdiet.wordpress.com/diet-basis/

http://flavourpig.wordpress.com/category/diet-specifications/hypotoxic-diet-jean-seignalet/page/9/

http://paleozonenutrition.com/2011/04/01/dr-jean-seignalet-ancestral-diet-and-auto-immune-disease-trials/

 

Améliorer, prévenir mais aussi soigner 

 

 

   Si le régime Seignalet est aujourd'hui le régime santé de référence, c'est parce qu'il a fait ses preuves auprès de milliers de patients.  Il propose une véritable alternative à la médecine classique, en particulier là où cette dernière échoue le plus souvent : les maladies chroniques.

    Plus de 91 maladies incurables ont répondu positivement au régime, entrainant parfois une rémission totale de symptômes considérés jusque là comme inévitables et irréversibles. Cette thérapie peut soigner des millions de gens dans le monde, par une méthode simple, sans frais, sans médicament, sans danger, sans pollution, autonome et aisément vérifiable. Elle permet souvent, avec l'accord nécessaire du médecin traitant, de diminuer à plus ou moins long terme, la consommation de médicaments. 

Lire la suite...
 

Qu'est ce que le régime Seignalet?

 

       Mis au point en 1985, le regime Seignalet est d'abord un régime santé qui vise à soigner.  Il est totalement équilibré et ne comporte aucun danger. Il prône une alimentation diversifiée et la plus proche possible de celle de nos ancètres cueilleurs-chasseurs. C'est pourquoi on le nomme parfois régime ancestral.
       La méthode de Jean Seignalet tient aussi  compte de la forme moléculaire des aliments, de leur qualité, et pas seulement de leur quantité comme dans la diététique classique.

       Les aliments que nous consommons ont subi de nombreuses transformations moléculaires. Certains de ces aliments, classiquement considérés comme "sains", sont devenus totalement indigestes pour certains d'entre nous, en particulier:  De nombreuses céréales (dont le blé et le maïs)- Les laitages animaux (sous toutes leurs formes) - et les cuissons excessives (en particulier des graisses et des protéines animales).

     La méthode est donc "sans gluten et sans caséine" et préconise du frais, du cru, et  des cuissons douces. Elle est totalement diversifiée et équilbrée. On la qualifie aussi de " hypotoxique",  car elle exclut des aliments "toxiques" à long terme pour certains. 

     Ce qui fait le succés de cette méthode , c'est son efficacité. Les résultats de la méthode se font sentir sur les  petits maux mais aussi sur de nombreuses maladies chroniques. (voir rubrique Efficacité du régime). Le délai d'action varie de 1 mois à 1 an, mais la plupart des gens ressentent des effets rapidement. Par exemple,  ils digèrent mieux, se reveillent reposés, et  ont un meilleur moral. Pour ceux qui ont beaucoup de toxines accumulées, une période temporaire d'aggravation  des  symptomes correspond à une phase d'élimination des toxines. Quand cette élimination est terminée, les bénéfices de la méthode sont ressentis. 

 

 

Le docteur Jean Seignalet 

    

alt
Lire la suite...
 

 On en parle! 


  • Une nouvelle réedition de "Lire Comprendre et Pratiquer l'Alimentation ou la troisième médecine" est prévue pour novembre 2013 aux éditions du Rocher. Quelques centaines de pages pour pratiquer et comprendre facilement la diététique Seignalet., rédigé par le Docteur Dominique et Anne Seignalet.  Une nouvelle couverture qui n'as pas été communiquée par l'éditeur est prévue.
  •     Jean marie Magnien publie "Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet" aux éditions Thierry Souccar . Cet ancien biologiste des hopitaux, chef de service, pharmacien, nutritioniste et nutrithérapeute propose une approche fraiche, pleine de bon sens et abordable par tous des travaux de Jean Seignalet. Jean Marie Magnien forme aussi les médecins à la méthode Seignalet en s'appuyant sur l'immunologie. 

Peut-on réellement améliorer 100 maladies chroniques par la seule alimentation ?

Jean-Marie Magnien, biologiste : – Oui, on peut les réduire au silence, et diminuer, voire supprimer le recours aux médicaments.

Pour quel pourcentage de réussite ?

80 à 100 %, sans effets secondaires. Mais il ne s’agit que de rémission, pas de guérison car le moindre écart alimentaire réactive la maladie.

Y a-t-il des bases scientifiques ?

Oui, elles relèvent de l’immunologie et sont détaillées dans ce livre.

photo lire et comprendre lalimentation
  • Des cuisiniers de renom ont essayé le régime Seignalet. Ils mettent toute leur créativité au service de cette cuisine nouvelle et bienfaitrice. 

« Trouver des recettes sans gluten est un défi intéressant », explique le pâtissier. « Les produits obtenus sont d'aussi bonne qualité gustative. Mais ce n'est pas une offre revendicative », ajoute-t-il prudemment. Il n'empêche. La plupart des chefs lancés dans cette cuisine « marginale » connaissent au moins un proche présentant des allergies alimentaires ou étant atteint d'une maladie auto-immune (hyperactivité du système immunitaire). Ainsi, Hugues Pouget a lu L'Alimentation ou la troisième médecine, du docteur Jean Seignalet (Ed. du Rocher, 2012), qui, dès les années 1970, a préconisé un régime sans blé et sans lait pour contrer certaines maladies inflammatoires. Le chef Patrick Schoone, de l'Auberge Saint-Paul, est, lui, atteint d'une sclérose en plaques, « sans aucun traitement possible », dit-il. Il s'est converti au sans-gluten, et son « rayon de marche » sans canne a doublé en trois ans. Il propose ses trouvailles dans son restaurant gastronomique de La Fresnaye-sur-Chédouet (Sarthe). Une adresse débusquée par Sortirsansgluten.com, site animé bénévolement par Marie Harvard, informaticienne et intolérante qui a répertorié 150 restaurants en France. 

Cet article est téléchargeable sur Lemonde.fr 24/2/2013

 

 "Vu comme je me sens maintenant, je regrette de ne pas avoir commencé plus tôt".

     Andy Murray, le champion de tennis mondial n'en revient pas.  Le régime appelé "sans gluten et sans laitage", ancestral, originel ou plus justement hypotoxique est pour lui une véritable réussite. Suivie par de plus en plus de sportifs, la méthode permet d'améliorer la tonicité, le moral, et elle optimise les performances physiques chez les personnes fragilisées par l'alimentation moderne.

alt

 


Actualités

 

  • Lors de l'excellent colloque de l'association Kousmine du mois dernier, nous avons assisté à une conférence passionnante de  Lydia et Claude Bourguignon, engagés depuis des années à préserver les terrains agricoles des traitements chimiques souvent dévastateurs. Spécialisés en microbiologie et acteurs de terrain, ils proposent des solutions qui gagnent à être connues pour une meilleure qualité alimentaire et pour garantir la pérénnité de notre terre dûe aux générations futures. 

Voici le lien de leur site : http://www.lams-21.com/artc/1/fr/

  • Le site est  désormais traduit en néerlandais grâce au docteur Dirk Verelst. Il a aussi traduit la version neerlandaise de "L'alimentation ou la troisième médecine" que vous pouvez telecharger à la section "téléchargement" en haut de la page.
 

Le régime Seignalet

Les questions les plus fréquentes

Le docteur Seignalet apporte des réponses aux questions les plus fréquentes concernant son régime.

1) La suppression des laits animaux n'entraîne-t-elle pas une carence en calcium et, par suite, une ostéoporose ?
2) Quel est le délai d'action du changement nutritionnel ?
3) En dehors de ses actions préventives et curative, le régime originel a-t-il des effets secondaires à court et à moyen terme ?

Lire la suite...
 

Traductions

  • La version néerlandaise de l'ouvrage bientôt téléchargeable sur ce site.

Powered by www.eponim.com - Mentions légales - Administration